Vente longue en immobilier : qu'est-ce que c'est ?

Publié le 26 Septembre 2019

Partager :
Vente longue en immobilier : qu'est-ce que c'est ?

Un propriétaire changeant de domicile pour raisons professionnelles ou lors de l’arrivée d’un enfant est toujours confronté au même dilemme : faut-il acheter avant de vendre ou vendre avant d’acheter ? Pour ceux qui choisissent la seconde option, la « vente longue » offre plus de temps et de tranquillité d’esprit pour rechercher un nouveau logement.

Vendre avant d’acheter ou acheter avant de vendre ?

Choisir de vendre son bien existant avant d’en racheter un autre a l’avantage de sécuriser le budget immobilier, en vue de la future acquisition. En optant pour cette solution, vous allez disposer d’un important apport personnel, et connaître son montant exact.

Ce qui rassurera votre banque si vous devez contracter un emprunt, et facilitera l’octroi d’un prêt immobilier à des conditions avantageuses (taux bas, mensualités réduites).

Des inconvénients si vous vendez avant d'acheter

Toutefois, vendre avant d’acheter a aussi ses inconvénients. Si vous éprouvez des difficultés pour dénicher votre futur(e) maison ou appartement, le risque est élevé de vous retrouver « sans logement » entre la vente de l’ancien et l’acquisition du nouveau.

Et de devoir louer un toit temporaire ou de squatter un temps chez des proches, au risque de causer des frais supplémentaires en raison du stockage des meubles et des déménagements successifs.

Le prêt relais si vous acheter avant de vendre

Le prêt relais est une alternative fréquente, qui permet d’acheter le nouveau logement avant de vendre l’ancien. Bien plus simple sur le plan logistique ! Néanmoins, une fois encore, cela engendre des frais additionnels. Un prêt relais n’est pas gratuit... et plus il dure longtemps, plus il coûte d’argent. En outre, il est primordial de bien estimer le prix de vente du logement actuel pour pouvoir rembourser la somme comme prévu...

La vente longue offre un peu de répit au vendeur

Entre ces deux options, il existe une troisième voie pour gérer la double transaction en toute sérénité : vous pouvez négocier une « vente longue » avec votre acheteur pour faire face à ce problème particulier.

Concrètement, il s’agit de rallonger la période convenue entre la signature du compromis de vente et le jour de la conclusion de l’acte authentique. La date de remise des clés pouvant ainsi être décalée de quelques semaines à plusieurs mois.

Vente longue : 6 mois pour vendre ou plus

En règle générale, il se passe un peu moins d’un trimestre entre le compromis et l’acte authentique, mais ce délai n’est pas fixé dans le marbre. Si les deux parties sont d’accord, un délai supérieur est tout à fait possible entre la signature des deux documents !

Ce deal, conclu en amont du compromis de vente, peut donner lieu à une compensation financière à l’acheteur qui accepte de patienter, sous la forme d’un séquestre plus faible que d’ordinaire. Cela ne vous coûte rien, vous touchez juste un acompte plus faible au départ...

Cette vente longue vous permettra de disposer de plus de temps pour rechercher et trouver votre nouveau logement. Cependant, l’écueil sera de trouver des acheteurs prêts à accepter une telle démarche, qui ne sont pas pressés d’emménager.

Ce peut être le cas de primo-accédants, qui éprouvent eux-mêmes des difficultés pour boucler le financement de la transaction, et qui ont besoin de quelques mois pour réunir la somme nécessaire.

Partager :